• Retour sur la SMAVA de Nouans le Fuzelier

    Bonjour

    le Session de mobilisation des acteurs de la vie associative (SMAVA) organisée par le groupe initiative national Ile aux projets et avec un ancrage régional Centre val de Loire et Ile de France a eut lieu la semaine dernière du 18 au 22 septembre.

    Ce fut un beau moment, où durant la semaine, 35 personnes (tout compris) ont partagées leurs expériences, leurs projets, acquis des techniques et bien sur découvert un peu plus la maison APF.

    Il faut noter que nous avions des personnes qui allaient de la côte Atlantique (Morbihan) en passant par le Val de Loire, le Centre, l'Ile de France, La Nièvre, la Côte d'Or, la Haute Saône et le Territoire de Belfort. Ainsi l'Atlantique a-t-il rejoint la frontière Suisse....

    Cette session a inauguré quelque chose de nouveau : des chefs de projets nouvellement arrivés à l'APF ont intégrés l'équipe d'animation de la session (4) et des CD2A (des Chargés du Développement des Actions Associatives) ont intégrés le groupe de participants (5 sur 26). Ces nouveaux acteurs APF ont découvert qui nous étions, ce que nous faisions et ont pu étoffer leur réseau. Ils sont jeunes, pleins de projets, compétents et portent en eux un renouvellement et un certains espoirs pour qui porte le soucis de la mobilisation depuis des années.

    Nous confirmons par cette session l'urgence que des relais s'installent un peu partout pour promouvoir les SMAVA d'Ile aux Projets : quant on vit une session on en ressort ressourcé. Encore faut-il savoir qu'elle existe et qu'on peut y aller.

    L'essentiel du reste du groupe était composé d'élus et de bénévoles qui avaient bien besoin de cette semaine. Ils se sont lancés dans cette session avec beaucoup de confiance et ma foi quant je vois les visages de début de session et les mêmes visages en fin de session, je mesure le chemin parcouru pour beaucoup.

    Dans nos après midi centrés sur "Etre Acteur dans une vie Associative" nous avons pu découvrir des projets du Centre Val de Loire et de l'Ile de France qui sont de vraies richesses. Depuis plusieurs sessions nous faisons cela et je constate que ce n'est jamais le même type de projet qui apparait. Cela élargit une palette d'action qui donne de la richesse à ce qui se vit dans les territoires. 

    20170922_152735.jpg

    Au milieu de cette Sologne verdoyante, durant une semaine dont le temps fut en grande partie agréable, chacune et chacun a quitté son quotidien pour se ressourcer et aller voir autre chose. La durée de la session et le lieu, une fois de plus, ne sont pas un obstacle, quant tout a été mis en oeuvre en amont pour rendre possible ce type d'expérience. Il faut bien souvant n'avoir jamais vécu une SMAVA pour dire qu'une semaine c'est trop long, trop loin, etc... L'outil SMAVA une fois de plus montre sa pertinence. Mais il semble que les convaincus par ce type de session diminuent avec le temps. Les interférences, qui nous sont rapportées, qui empêchent la venue en session, restent importantes. Trop importantes.

    Maintenant je ne vous cache pas que notre prochaine SMAVA à Lucelle en Alsace, du 27 novembre au 1 er décembre sera compromise si nous restons aux 13 inscrits actuels. Il va falloir battre le pavé si on veut que cette seconde session de l'année voit réellement le jour. En fait posons nous une simple question : Que veut donc le réseau ?

    Merci à chacune et chacun pour cette semaine d'une grande qualité humaine.

     

    A bientôt.

    Denis VIVANT

    20170922_080935.jpg

  • Tocsin d'automne ?

    Bonjour.

    Depuis juin dernier, beaucoup d'eau ont coulé sous les ponts....

    Nous sommes à quelques jours de la SMAVA qui aura lieu dans la région Centre à Nouans le Fuselier (entre Orléans et Bourges). 23 personnes venues d'Ile de France, du Centre, du Val de Loire, de Bretagne et de Bourgogne-France-Comté vont vivre cette 1 ère session de mobilisation des acteurs de la vie associative. Nous débutons lundi prochain. Tout est presque prêt, il reste à vivre la session.

    Pour la seconde session, nous avons du changer les dates. Prévue initialement mi octobre, nous venons juste de la repousser à la semaine du  27 novembre 2017, toujours à Lucelle en Alsace. Les personnes déjà inscrites viennent de Bourgogne & Franche-Comté et de la région Grand EST. Ce report de date est du à plusieurs facteurs. Cependant cette session est loin d'être remplit puisque nous sommes à peine à 16 participants. Il y a donc encore de la marge de manoeuvre.

    Nous programmons déjà 2018 et 2019 mais une inquiétude me saisit quant je vois la difficulté à ce que les acteurs du réseau se saisissent de ce formidable outil qu'est la session de mobilisation. Soyons honnête, sans les deux ancrages régionaux mis en place, ces deux sessions auraient été purement et simplement annulées.

    A quoi sert de programmer des sessions en grand nombre, si au final, faute d'inscrits nous devons les annuler ?

    Mais après tout c'est peut être parce que les acteurs sont si bien outillés et si performants qu'ils n'ont plus besoin de ce type de session.

    Je plaisante bien entendu, car je vois bien nos difficultés au quotidien à tenir nos postures et nos places politiques dans un monde qui ne nous fait pas de cadeaux. Nous avons de plus en plus besoin d'acteurs associatifs capable de transmettre ce qui les anime et capable de faire entendre à d'autres personnes hors de nos réseaux, que "vivre comme tout le monde" , que vouloir "l'accès à tout pour tous" ne sont pas que des slogans éculés. Serait-il déjà venu le temps où le sort et la situation des personnes en situation de handicap soient devenu si enviable et confortable qu'elles n'aient plus besoin de rien ?

    Il va donc falloir que le réseau d'acteurs n'oublie pas que si l'on ne monte pas dans le train lorsqu'il passe, on reste à quai à se morfondre, mais pas à vivre.

    Nous allons bien sur reprendre notre bâton de pélerin, comme nous le faisons depuis des années,  pour aller solliciter tel ou tel que cette session lui ferait le plus grand bien. Mais encore faut il que les propositions de sessions de mobilisation qui sont de vrais lieux ressources et de ressourcements, soient proposées,  repérées, attendues, désirées, voulues, diffusées et déjà accueillies. 

    A vous lecteur de vous faire l'écho de ces sessions autour de vous. 

    A bientôt

    Denis Vivant