Au rythme de la Tortue....

Bonjour

Vous allez me dire que je vous répète toujours la même chose : mais que voulez vous, notre rythme et nos actions se construisent lentement mais surement, à la vitesse d'une tortue. J'aime cette image car elle allie et l'action (on avance à une vitesse certaine et constante) et la tempérance (le monde peut s'affoler, la machine s'emballer, de toute façon je ne peux aller plus vite).

Et puis l'idée de la tortue, et spécialement la tortue d'eau de mer est qu'une fois plongée dans l'Océan, elle fait, tout en ne faisant rien : elle se laisse porter par les courants, donc ne fait rien et pourtant elle avance. C'est l'art du bouger sans bouger... et cela évite l'épuisement....

Soyons honnête, par les temps qui court, c'est un peu ce que nous faisons : bouger sans bouger parce qu'on a si peu de prise sur les évènements, sur la réalité, que nous sommes dépendant de fait d'une conjonctions d'éléments qui nous emportent sans qu'on le veuille toujours. Nos résistances sont parfois déjouées par ces courants qui nous font, en bout de course, bouger malgré nous....

Méditez, si vous en avez le temps, sur cette image de la Tortue, car elle pourrait bien vous apaiser et par les temps qui courent, vous procurer une sérénité qui se cache souvent....

Donc, comme d'habitude je vous donne des nouvelles de notre groupe d'initiative, qui s'est réunit mercredi 1 er Octobre. Nous avons surtout affiné et préparé notre SMAVA de novembre (38 inscrits à ce jour) à AGDE, en modifiant certains contenus pour qu'ils permettent à de futurs candidats aux conseils départementaux et qui se sont inscrits à la SMAVA, de trouver des réponses à leurs questions.

Nous avons déjà programmé deux temps de débat autour de :

1) Qu'est ce que représenter l'APF ?

2) L'APF aujourd'hui et demain.

Et puis nous avons déjà pensé  2015 :

Nous redemandons une labellisation comme groupe d'initiative national pour 2 ans, en y intégrant le travail national engagé sur une nouvelle offre concernant la mobilisation des acteurs de la vie associative.

Nous ferons une SMAVA à l'automne 2015 (surement en novembre 2015). Nous ne savons pas encore où. L'idée d'aller en Toscane en Italie n'a pas obtenu une majorité au sein de notre GIN et donc je me résoudrai à faire une Smava en France. Pourtant aller à l'extérieur de nos frontières fait aussi parti de la nécessaire ouverture et aventure de la mobilisation....

Mais voila, à un rythme de tortue, il faut surtout se donner du temps.

A bientôt

Denis VIVANT

 

Les commentaires sont fermés.