• Ne pas oublier qui a été à la racine d'ile aux projets

    Bonjour.

    Quant Bernadette Lebas, en avril 1998, qui était à l'époque, déléguée départementale APF de la Marne (Reims),  m'a dit à St Quentin dans l'Aisne : "Ecoute Denis, on y va sur ton projet de session de mobilisation", elle ne se doutait pas qu'elle s'engageait dans une petite aventure qui aura durée 17 ans...

    Pourtant si elle n'avait pas mise ses forces dans ce projet, Ile aux projets aurait eu beaucoup de mal à décoller et à se développer. 

    Rappelons que notre première session réunissait 4 délégations départementales et 14 participants, et qu'ensuite, peu à peu, île aux projets a étendu sa toile.

    Ce matin je reçois un petit mot de la part de Bernadette. Pour des raisons de santé et de mobilité, elle décide d'arrêter sa participation au Groupe Initiative : depuis sa retraite à l'APF (2002) elle n'a pourtant cessé de nous accompagner et de contribuer à faire avancer notre projet. Ne pas oublier qui a été à la racine d'île aux projets est pour moi important. Comme souvent à l'APF, certains projets sont autant le fruit de la conjonction d'idées, que de la rencontre de personnes. Ile aux projets en est un bel exemple.

    Voici son message, je vous le livre car il est d'une jeunesse bienfaisante, et nous parle :

    "Après une quinzaine d'année, et la nature aidant, il me devient difficile de vous rejoindre malgré le désir de vous retrouver. Les échos de vos différentes interventions en SMAVA ainsi que la vie de l'APF étaient un véritable bain de jouvence. Quelqu'un a dit qu'il y avait parmi les hommes des "veilleurs". Cela pourrait être un peu pour nous qui essayons d'aider d'autres hommes à prendre une place dans la cité afin de ne pas rester "au bord du chemin".  Si j'ai pu, avec vous, permettre à des des personne de se réaliser et en même temps d'appréhender la vie associative en prenant des responsabilités à l'APF ou ailleurs, tant mieux.

    Pour moi Ile aux Projets est certainement un lieu de transmission des savoirs ouverts à TOUS.

    Depuis 17 ans, ce fut un constant plaisir d'être au milieu de vous tous. Chaque nouvel "ajout" m'a rassurée, confortée pour l'avenir.

    Vous avez la foi des bâtisseurs et c'est pour cela que vous continuerez.  Ce n'est qu'un "Au Revoir". Merci à Tous."

    Bernadette Lebas.

    Si tu Savais Bernadette le merci que nous te renvoyons en retour, que je te renvoie à mon tour.... Les mots sont souvent très limités pour mesurer l'apport indispensable que tu as été pour notre projet qui poursuit sa route.

    Mais on voit bien que le temps faisant son effet, il faut là aussi bouger les lignes, préparer demain, poursuivre la construction.

    A bientôt.

     

    Denis VIVANT

  • A travers le quotidien

    Bonjour

    Quelques nouvelles.

    Pour la session de novembre :

    Nous sommes en pleine époque, où les inscriptions à notre session de mobilisation des acteurs de la vie associative (SMAVA) se confirment. Nous rentrons désormais dans les détails. Cela est signe que ce moment unique approche. Nous en sommes à 34 inscrits dont 9 personnes tierces personnes.

    Des régions sont bien représentées et d'autres, comme d'habitude aux abonnés absent.

    Une confirmation cependant, que je pourrai dire à chaque session depuis des années : quelque soit le lieu où nous faisons notre SMAVA, le local, la région d'accueil, où se déroule la session, ne se mobilise pas plus que si nous étions loin. Donc rappelons que la distance n'est souvent que prétexte.... à ne pas venir.....

    Bon, désormais faut préparer et même si nous avons l'habitude, nous allons fabriquer notre Smava pour qu'elle soit une fois de plus unique, adaptée à chaque personne. Du sur-mesure.

    Petit rappel du contenu : le matin il y aura les modules techniques et les après midi des temps de travail/débat autour de thématiques qui intéressent les acteurs associatifs.

    Pour la vie du GIN-IAP :

    Nous nous retrouverons le 1 er octobre à Paris,  pour planifier nos travaux de 2015 et pour préparer la SMAVA 2014.

    Nous échangerons aussi sur le projet, commun à plusieurs entités de l'APF, autour d'une offre à construire qui facilite et développe la mobilisation des acteurs de la vie associative. Ile aux projets avec la direction du développement associatif en sont les artisans, mais avec eux, désormais,  pas mal d'autres nous ont rejoint. Déjà une quarantaine de personnes, en interne ont apporté leurs réflexions et leurs visions des choses. Nous sommes loin d'avoir finalisé, mais le projet se poursuit et devrait être prêt en février 2015.

    A travers le quotidien de nos vies, marquées par un environnement difficile, déprimant, paralysant, il faut garder en tête un ou deux projet qui ouvrent une petite fenêtre sur l'avenir. Indispensable, sinon on est tellement plongé dans l'immédiateté qu'on en viendrait à se noyer dedans.

    Pour garder la tête hors de l'eau, il nous faut trouver, fabriquer, construire, préserver des lieux qui nous redonnent confiance en demain.... et garder la tête hors de l'eau c'est donc garder la tête sur les épaules.... A travers le quotidien discerner ce qui est du bon sens et ce qui est de l'agitation sans effet.

    C'est ce que ce projet collectif et national porte, également,  en lui.

    Alors en cette rentrée,  préservez dans votre quotidien un espace qui vous apporte un peu de souffle. Indispensable si on veut aller loin.

    A bientôt

     

    Denis VIVANT

     

  • Un cahier

    bonjour

    très rapidement, alors que la rentrée sonne de partout, je vous met ce lien qui vous  met à dispo un cahier bruxellois  sur l'accessibilité piétonne en ville. Cahier à priori très bien fait, mais je suis loin d'être un spécialiste.

    ca peut être utile pour certains.....

    http://www.veille-infos.apf.asso.fr/spip_2_1_11/spip.php?page=article&id_article=1325

    Sinon je reviendrai vers vous pour qu'on parle de notre futur session qui poursuit ses inscriptions (31 personnes à ce jour en comptant les tierces personnes).

     

    a bientot

     

    denis vivant