18/09/2014

A travers le quotidien

Bonjour

Quelques nouvelles.

Pour la session de novembre :

Nous sommes en pleine époque, où les inscriptions à notre session de mobilisation des acteurs de la vie associative (SMAVA) se confirment. Nous rentrons désormais dans les détails. Cela est signe que ce moment unique approche. Nous en sommes à 34 inscrits dont 9 personnes tierces personnes.

Des régions sont bien représentées et d'autres, comme d'habitude aux abonnés absent.

Une confirmation cependant, que je pourrai dire à chaque session depuis des années : quelque soit le lieu où nous faisons notre SMAVA, le local, la région d'accueil, où se déroule la session, ne se mobilise pas plus que si nous étions loin. Donc rappelons que la distance n'est souvent que prétexte.... à ne pas venir.....

Bon, désormais faut préparer et même si nous avons l'habitude, nous allons fabriquer notre Smava pour qu'elle soit une fois de plus unique, adaptée à chaque personne. Du sur-mesure.

Petit rappel du contenu : le matin il y aura les modules techniques et les après midi des temps de travail/débat autour de thématiques qui intéressent les acteurs associatifs.

Pour la vie du GIN-IAP :

Nous nous retrouverons le 1 er octobre à Paris,  pour planifier nos travaux de 2015 et pour préparer la SMAVA 2014.

Nous échangerons aussi sur le projet, commun à plusieurs entités de l'APF, autour d'une offre à construire qui facilite et développe la mobilisation des acteurs de la vie associative. Ile aux projets avec la direction du développement associatif en sont les artisans, mais avec eux, désormais,  pas mal d'autres nous ont rejoint. Déjà une quarantaine de personnes, en interne ont apporté leurs réflexions et leurs visions des choses. Nous sommes loin d'avoir finalisé, mais le projet se poursuit et devrait être prêt en février 2015.

A travers le quotidien de nos vies, marquées par un environnement difficile, déprimant, paralysant, il faut garder en tête un ou deux projet qui ouvrent une petite fenêtre sur l'avenir. Indispensable, sinon on est tellement plongé dans l'immédiateté qu'on en viendrait à se noyer dedans.

Pour garder la tête hors de l'eau, il nous faut trouver, fabriquer, construire, préserver des lieux qui nous redonnent confiance en demain.... et garder la tête hors de l'eau c'est donc garder la tête sur les épaules.... A travers le quotidien discerner ce qui est du bon sens et ce qui est de l'agitation sans effet.

C'est ce que ce projet collectif et national porte, également,  en lui.

Alors en cette rentrée,  préservez dans votre quotidien un espace qui vous apporte un peu de souffle. Indispensable si on veut aller loin.

A bientôt

 

Denis VIVANT

 

11:29 | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | | | Ile aux projets |  Facebook

Commentaires

je suis très satisfaite l'an dernier et je suis serais heureuse de discuter et suivre ces courrier

DENISE MARTIN
CD 58

Écrit par : denise martin 58denise.martin58 | 19/09/2014

je suis très satisfaite l'an dernier et je suis serais heureuse de discuter et suivre ces courrier

DENISE MARTIN
CD 58

Écrit par : denise martin 58denise.martin58 | 19/09/2014

Bonjour,
Membre du CD 58, en situation de handicap moi même et parents d'enfant en situation de handicap, je suis très intéressée par cette session et désireuse d'y participer.
Je souhaiterais m'inscrire et m'engager dans votre action de travail.
Dans l'attente de vous rejoindre
cordialement

POULIN Francoise 58

Écrit par : francoise poulin | 23/09/2014

Les commentaires sont fermés.