• En route pour l'Océan

    Bonjour

    C'est donc aux bord de l'Océan Atlantique, à St Jean de Monts, en Vendée qu'aura lieu notre 9 ème SMAVA (sous cette forme) en novembre prochain.

    A part quelques retardataires, on peut estimer que la session est complète : à ce jour nous avons 34 personnes, dont 10 personnes faisant office de Tierce personne.

    C'est donc parti.

    Dans quelques jours, les participants recevront un courrier leur donnant toutes les informations utiles à la préparation de leur session. Je rappel ce que signifie SMAVA : "Session de Mobilisation des Acteurs de la Vie Associative - Donnez vous des Outils pour Agir".

    Au menu : modules techniques (au nombre de 9 au choix) et temps de travail et de débat autour de l'APF et de la notion d'acteur, du travail d'équipe, etc....

    Pour 2014 que fait Ile aux projets ?

    Ah certains me le demandent déjà. Effectivement, le groupe d'initiative national que nous sommes arrive à échéance à fin décembre de cette année.

    La semaine dernière, à Paris, 16 des 18 membres du GIN se sont retrouvé pour travailler ce point là.

    Il est encore trop tôt pour vous transmettre les détails de l'offre mais pour faire très court, nous avons l'intention de poursuivre notre action pour une année, soit 2014, en proposant une SMAVA et en travaillant un nouveau projet autour de la mobilisation des acteurs. Ce nouveau projet intègrera d'autres partenaires interne à l'APF et va demander une bonne année de travail. Donc nous proposons une année 2014 sous le signe de la transition : une continuité d'action car nous avons un outil à travers la SMAVA qui correspond vraiment aux besoins du terrain des acteurs de l'APF et du changement en allant fabriquer une nouvelle offre adaptée à l'air du temps, aux contraintes internes et externes, à la nécessité de développer la mobilisation au service d'une démarche personnelle et surtout collective.

    Voila donc tout un programme. Une mise en route, dont nous ne pouvons encore savoir où elle nous emmènera.

    C'est bien pourquoi le "En route pour l'Océan" nous invite à partir, à faire route ensemble.

    A bientôt

    Denis VIVANT

  • Des nouvelles de rentrée

    Bonjour

    C'est reparti, parfois vite, parfois lentement, en tout cas de manière inégale. La reprise physique est sure, le reprise économique beaucoup moins sure. Ce n'est pas parce que les médias auront répété mille fois un propos qu'il traduit forcément une réalité.

    Pourtant nous, nous qui répétons sans cesse nos offres, nous, nous pouvons dire que nos propos traduisent une réalité...

    Bon, notre session de novembre est enfin sur de bons rails : 23 personnes d'inscrites, 5 tierces personnes et 11 animateurs. Enfin, l'air de l'océan Atlantique (St jean de mont, en Vendée) attire. Ouf ! Puis-je dire, car ce n'était vraiment pas gagné. Merci donc à ceux qui se sont inscrits. Ils permettent la poursuite de l'action ile aux projets.

    Mais paradoxalement  ou bien normalement (c'est toujours un peu comme ca depuis les débuts à ile aux projets), les locaux, les régionaux ne sont pas nombreux du tout : même pas la moitié des inscrits.

    Comme quoi l'argument de la proximité souvent lu et ressassé en interne n'est pas toujours un bon argument. Ce sont les arguments de la motivation et du besoin qui sont recevables. La preuve : nos participants viendront de Midi Pyrénée, d'Aquitaine, du Limousin, de Bourgogne, de Bretagne et d'un tout petit peu de Pays de Loire et de Poitou Charente (les régionaux de l'étape) ....

    Actuellement on s'interroge beaucoup sur le devenir du mouvement. Si nous partons de notre place, demandons nous quand même, ce que je fais pour mettre mes propos en cohérence avec mes actes, comment je traduis des souhaits et des idées en action. Il ne suffit pas de dire, il faut faire, passer à l'action, oser. Ce qui semble de plus en plus difficile dans notre société en général et aussi chez nous en particulier. Se mettre en route coute, inquiète, nous sort de notre quotidien. Comment croyez vous que l'on peut construire quelque chose de personnel et de collectif, sans se mettre en route ? De quoi les gens ont-ils donc peur ?

    Mais bon occupons nous de ceux qui viennent, tel est notre job...

    Tout ça pour dire qu'il reste encore quelques places mais qu'il faut désormais faire parvenir son inscription sans trop tarder.

    A bientot, ca s'est sur !

    Denis VIVANT